Demain, un bus en conduite autonome

Imaginez un bus autonome, sans chauffeur, capable d’opérer dans des conditions similaires à celles d’aujourd’hui, autrement dit un véhicule de 12 m de long, accueillant de nombreux passagers, atteignant une vitesse de 40 km/h, dans les conditions de sûreté et de confort indispensables : c’est l’objectif du projet STAR.

 

Le projet STAR vise à développer le premier bus autonome sans chauffeur capable d’opérer dans des  conditions similaires aux réalités actuelles (12 m de long, grande capacité d’accueil passagers, susceptible d’opérer à une vitesse pouvant atteindre 40 km/h, dans les conditions de sécurité, de sûreté et de confort des passagers indispensables à une exploitation opérationnelle), offrant donc des avantages inédits,  inhérents au véhicule autonome (meilleure rentabilité économique à l’échelle de flotte, extension de  la plage horaire de service, etc.).

 

En précurseur, le projet STAR a été lancé afin d’accélérer le développement du transport urbain autonome.

 

Ce projet de recherche & développement permettra de comprendre les contraintes d’une exploitation dans un premier temps en sites fermés ou sur des voies dédiées, pour évoluer vers une intégration dans le flux de circulation normal.

 

·         Projet subventionné par le gouvernement français, au travers d’un financement FUI (Fonds Unique Interministériel), la Région Auvergne-Rhône-Alpes, la Région Occitanie et le Grand Lyon Métropole.

·         Partenaires : EASYMILE, IFSTTAR, INRIA,  ISAE-SUPAERO, IVECO BUS, MICHELIN, SECTOR, TRANSPOLIS.

·         Projet labellisé et soutenu par CARA,  Aerospace Valley et la NFI (Nouvelle France Industrielle) « Véhicule autonome ».